Elinor Sigler has lived in France for more than 50 years (a “junior year abroad” student who stayed).

She started quilting in the mid-nineties after a visit to Crazy Ladies Quilt store in Los Angeles.

When she told the woman there that she intended to start quilting when she retired, the woman asked, “Why wait?”

So she left the store with everything she needed to get started.

She began with traditional quilting but was drawn to the art quilt. And when she saw Katie Pasquini Masopust’s “Grapes” on the cover of the France Patchwork magazine, she was hooked.

She is a fervent photographer and often uses her photos as inspiration for her work.

 

 

 

Elinor Sigler vit en France depuis plus de 50 ans.

Étudiante américaine, elle a étudié en France, puis y est restée.

Elle s’est lancée dans le patchwork au milieu des années 90 après une visite à la boutique des Crazy Ladies à Los Angeles.

Quand elle a dit à la vendeuse qu’elle pensait se mettre au patchwork à la retraite, celle-ci a demandé : “Pourquoi attendre ?”

Elinor a donc quitté la boutique avec tout ce qu’il fallait pour démarrer.

Elle a débuté avec le patchwork traditionnel mais a tout de suite été attirée par l’art textile.

Quand elle a vu l’œuvre “Grapes” de Katie Pasquini Masopust sur la couverture de la revue de France Patchwork, elle a immédiatement été séduite.

Photographe assidue, elle s’inspire souvent de ses photos pour la réalisation de ses œuvres.