Biography/Biographie

I’ve lived in France for more than fifty years (a “junior year abroad” student who stayed).
My mother was an excellent seamstress and taught me how to sew, but I didn’t start quilting until the mid-nineties, after a visit to Crazy Ladies Quilt store in Los Angeles.  I told the saleswoman that I intended to quilt when I retired, and she asked, “Why wait?” So I left the store with everything I needed to get started.
I began with traditional quilting but was drawn to the art quilt. When I saw Katie Pasquini Masopust’s « Grapes” on the cover of the France Patchwork magazine, I was hooked.
I’ve always been an enthusiastic photographer and usually use my photos as inspiration for my fiber art.
I am a member of SAQA (Studio Art Quilt Associates) and SDA (Surface Design Association).
For the past several years, I have been active in EPAT (Exploration pour l’Art Textile), an association of fiber art enthusiasts in Paris that meets once a month at the Mairie du IVe. This has given me an opportunity to experiment with a variety of techniques and materials and to present my experiments to my EPAT colleagues.  I am particularly fascinated with dyeing fabric, and I dye or paint almost all of the fabric included in my art.
My work has been selected for various expos in Europe and in the United States. In 2018, “Fuchsia Thistles” will travel with the SAQA expo “Made in Europe Collection One” to the International Biennal Quilt and Textile Art in Villefrance-sur-Saône, France, the 5th Quilt Festival North in Groningen, the Netherlands, and the Galerie Textil et Kunst in Munich, Germany.

http://elinorsigler.com/wp-content/uploads/2017/08/wp8d663ea5_05_06-150x150.jpg

Je vis en France depuis plus de cinquante ans. J’ai fait une année d’études en France, et j’y suis restée.
Ma mère était une excellente couturière qui m’a appris à coudre, mais j’ai commencé le patchwork seulement au milieu des années 90, suite à une visite à la boutique des Crazy Ladies à Los Angeles. Quand j’ai dit à la vendeuse que je pensais me mettre au patchwork à la retraite, celle-ci m’a demandé : “Pourquoi attendre ?” J’ai donc quitté la boutique avec tout ce qu’il me fallait pour démarrer.
J’ai débuté avec le patchwork traditionnel mais j’ai tout de suite été attirée par l’art textile. Quand j’ai vu une photo de “Grapes” de Katie Pasquini Masopust sur la couverture de la revue de France Patchwork, j’ai été immédiatement séduite.
Photographe assidue, je m’inspire habituellement de mes photos pour la réalisation de mes projets textiles.
Je suis membre de SAQA (Studio Art Quilt Associates) et de la SDA (Surface Design Association).
Depuis plusieurs années, je suis membre d’EPAT (Exploration pour l’Art Textile), une association de passionnées de l’art textile à Paris, qui se réunit une fois par mois à la Mairie du IVe. EPAT m’a donné l’occasion d’experimenter une variété de techniques et de matériaux et de présenter mes expériences à mes collègues EPATantes. Je suis particulièrement intéressée par la teinture, et je teins ou peins la plupart des tissus utilisés dans mes travaux.
Plusieurs de mes travaux ont été sélectionnés pour des expositions en Europe et aux Etats-Unis. En 2018, “Chardons fuchsia” fera partie de l’expo SAQA “Made in Europe Collection One” à la Biennale Internationale d’Art Textile à Villefranche-sur-Saône, au 5e Festival Nord à Groningen, Pays Bas, et à la Galerie Textile et Kunst à Munich, Allemagne.